7j/7 - Service gratuit + prix d'appel

Lundi au vendredi : 9h - 17h

Weekend : 8h - 19h

deux personnes les yeux fermés

La crémation

La crémation se pratique exclusivement dans des établissements spécialisés appelés crématoriums et consiste à brûler le corps du défunt.


La crémation


La crémation est un mode de sépulture de plus en plus choisi en France. Elle se pratique exclusivement dans des établissements spécialisés appelés crématoriums.


La crémation consiste à brûler le corps du défunt dans un four spécialement aménagé à cet effet. 


Cette action se déroule de la façon suivante :

 

  • Introduction du cercueil dans le four chauffé à 850° ou plus. C’est cette chaleur, plus que les flammes, qui réduit les cercueil et corps en cendre. Cette opération dure entre 1 et 2 heures.
  • Les restes mortels du défunt seront placés dans une urne et honorés selon le souhait de la famille


Pour une crémation le cercueil est généralement en bois tendre, le plus souvent du pin. Les urnes où sont rassemblées les cendres sont de formes et de matières diverses : cartons, métal, laiton, céramique…


Pourquoi choisir la crémation ?


Ce mode de sépulture est autorisé en France depuis 1887. En 1963, l’église catholique a officiellement toléré la crémation.


Le défunt laisse souvent ses dernières volontés en précisant s’il souhaite que son corps fasse l’objet d’une crémation. En l’absence d’indications, le choix revient à la famille, qui peut se fier à la pratique religieuse du défunt. Certaines religions interdisent la pratique de la crémation.


Conditions pour la crémation d’un défunt


Une crémation nécessite l’accord de la famille qui commande les obsèques. Elle doit être autorisée par le maire de la commune de décès ou, s'il y a eu transport du corps avant mise en bière, du lieu de fermeture du cercueil.


La crémation nécessite la pose de scellés par la police ou un représentant de la commune. L’officier dépose un cachet de cire sur les vis du cercueil après la fermeture. Cette opération est une taxe comprise entre 20 et 25€ et constitue ce que l’on appelle une vacation funéraire. Elle est incluse dans la facture des pompes funèbres.


Si la personne décédée était porteuse d'une prothèse fonctionnant au moyen d'une pile, un médecin ou un thanatopracteur atteste de la récupération de l'appareil avant la mise en bière (Article R. 2213615 du Code Général des Collectivités Territoriales) .

 

Organisation d’une crémation


La famille se rapproche de l’entreprise de pompes funèbres de son choix pour organiser les obsèques. Celle-ci s’occupe de réaliser les démarches administratives qui permettront de réaliser les opérations nécessaires : transport de corps, cérémonie et crémation. 


Le crématorium met généralement à disposition une salle d’hommage permettant de réaliser une cérémonie d’adieu au défunt.


Après la crémation, la famille récupère les cendres du défunt.


Destination des cendres


Depuis la loi du 19 décembre 2008 , le statut et la destination des cendres est encadré. La séparation des cendres est proscrite, et elles doivent être traitées avec respect, décence et dignité . 


La destination des cendres est limitée à quatre possibilités :

 

  •     Inhumation de l’urne au cimetière ou scellement sur un monument funéraire
  •     Inhumation de l’urne dans un columbarium
  •     Dispersion des cendres en pleine nature, sauf sur les voies publiques
  •     Dispersion des cendres au jardin du souvenir


Le choix de destination de l’urne ou des cendres est une décision qui revient à la famille et qui se doit d’être réfléchie. Le conseiller funéraire saura vous délivrer les conseils adaptés à votre situation. 


Des équipements sont spécialement destinés à recevoir les cendres funéraires : 

 

  •     Le columbarium est un équipement collectif avec des cases accueillant une ou plusieurs urnes et fermées par une porte. 
  •     Le jardin du souvenir est un espace permettant la dispersion des cendres, et équipé d’un dispositif pour l’inscription de l’identité des défunts. 


Les communes de plus de 2000 habitants doivent disposer de ces deux types d’équipement au sein de leur cimetière.


De plus en plus de communes mettent aussi à disposition des concessions cinéraires, elles permettent l’inhumation d’une ou plusieurs urnes et la pose d’une petite pierre tombale.


Combien coûte une crémation ?


Le coût moyen des obsèques est compris entre 3500 et 4500 € en moyenne. Il a longtemps été considéré qu’une crémation revient moins cher, ce qui s’avère souvent faux, notamment lorsque l’urne doit être inhumée. 


Cela s’explique par le fait de l’inhumation de l’urne. En effet aux opérations courantes s’ajoutent alors les frais d’ouverture de la concession.


Que le choix des obsèques pour votre défunt soit l’inhumation ou la crémation, l’offre Ecoplus Funéraire est de seulement 1790 € tout inclus . 


Votre devis de crémation en moins de 10 minutes ici